lundi 30 janvier 2012

✩ Pâte à crêpes express pour chandeleur party ✩

J'adore cette recette de pâte à crêpe : rapide, en deux tours de mixeur, 30 minutes de repos et c'est parti pour une fournée de crêpes délicieuses. Pour le goûter des enfants ou après un repas de crêpes salées - de galettes, comme on dit chez moi en Bretagne - c'est une recette qui n'a pas à rougir de sa simplicité.
Ne reste plus qu'à les garnir de confiture, sucre, sauce caramel au beurre salé etc. ou - éventuellement - Nutella. 

Jeudi, nous allons fêter la chandeleur. Ce sera l'occasion de refaire cette recette et de boire une bolée de cidre ;)
En attendant, bon début de semaine à vous !


INGRÉDIENTS:
1/2 litre de lait
250 g de farine
1 sachet de levure chimique
3 œufs
30 g de sucre vanillé (ou plus selon vos goûts)

Mettez tous les ingrédients dans le mixeur.
Mixez, vérifiez qu'il n'y a pas de farine "coagulée" sur les bords.
Si c'est le cas, décollez-la à la spatule et remixez. Goûtez.
Si ce n'est pas assez sucré à votre goût, rajoutez du sucre.
Laissez reposer 30 minutes au réfrigérateur.
Faites chauffer votre poêle puis déposez une noix de beurre.
Quand la poêle est à bonne température, versez la pâte et étalez-la sur toute la surface en inclinant la poêle.
Décollez les bords doucement puis retournez la crêpe.
Déposez une petite noix de beurre sous la crêpe et terminez la cuisson.
Passez à la suivante jusqu'à la fin de la pâte... :)



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 27 janvier 2012

Calissons orange cardamome

C'est vendredi, dernière journée avant d'attaquer le week-end. Pour se réconforter, voila une gourmandise 5 étoiles ! Les calissons sont une friandise de luxe. Chères à l'achat, elles sont pourtant faciles à réaliser. Il faut juste y consacrer un peu de temps car il y a une succession d'étapes. La recette est extraite du livre de José Maréchal sur les calissons et le parfum choisi orange cardamome. J'ai utilisé moins de cardamome que dans le livre car je craignais que mes ados ne trouvent le goût trop prononcé. 15 g de cardamome ont été largement suffisant au lieu des 25 g préconisé.
C'est un vrai délice parfumé et gourmand... Une vraie merveille !
Bon week-end à vous !


INGRÉDIENTS
Pour une quarantaine de calissons
275 g de poudre d'amandes
200 g de sucre glace
200 g de melon confit
80 g d'orange confite
2 cuillerée à soupe de fleur d'oranger
15 g de cardamome moulue
1 feuille de pain azyme
200 g de sucre glace
1 blanc d’œuf
quelques gouttes de jus de citron

Mixez le sucre glace avec la poudre d'amandes, puis faites sécher le mélange au four pendant 30 minutes à 120°C, dans une plaque à rebord. Laissez refroidir complètement.
Mixez le melon et l'orange confite en purée fine. Ajoutez la cardamome moulue.
Mélangez avec le mélange poudre d'amandes / sucre glace jusqu'à obtention d'une boule de pâte.
Posez la feuille de pain azyme sur le plan de travail et étalez la boule de pâte dessus à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Si la pâte colle trop au rouleau, humidifiez-le légèrement (pas trop pour ne pas abîmer la feuille de pain azyme).
Laissez sécher à l'air libre pendant une heure.
Déposez le torchon sur le plan de travail et déposez la plaque de pâte dessus, feuille de pain azyme sur le dessus.
Posez l’emporte-pièce dessus, découpez l’épaisseur de la feuille azyme en suivant l’intérieur de l’emporte-pièce avec la lame du couteau puis enfoncez l'emporte-pièce.
Détachez chaque calisson et déposez-les sur une plaque.

Mélangez le sucre glace avec le blanc d’
œuf puis ajoutez quelques gouttes de jus de citron.
A l’aide d’un petit couteau à beurre ou d’une spatule, nappez chaque calisson.
Lissez les contours avec le doigt pour éviter au glaçage de couler.
Déposez chaque calisson bien à plat sur une plaque et laissez sécher 1 heure environ à l’air libre. Vous pouvez ensuite, comme je l'ai fait, donner un peu de couleur à vos calissons en projetant des colorants alimentaires dessus à l'aide d'une brosse à dent propre, que vous frotterez avec le dos d'une cuillère par exemple. Les projections forment de petites tâches de couleur, à la Pollock.



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 25 janvier 2012

Classiques d'hiver : Le Petit Salé aux Lentilles

Ça vous dirait, en ce mercredi gourmand, un vrai plat classique, une recette gouteuse et complète grâce aux légumineuses lentilles, à la viande de porc et aux saucisses ? Qu'à cela ne tienne, voila un petit salé aux lentilles qui vous comblera !
Dans cette recette, suggérée par ma bouchère, la viande et les lentilles cuisent ensemble pour plus de simplicité mais surtout de goût. Les enfants adorent ce plat rustique, bref c'est une totale réussite...!
Bon mercredi à vous !


INGRÉDIENTS
Pour 6 à 8 personnes

2 kg de porc salé : choisir en fonction de ce que vous propose votre boucher: jarret, poitrine, palette, travers, jambonneau, plat de côte, etc).
2 saucisses Montbéliard
2 saucissons à cuire
750 g de lentilles du puy
2 carottes
2 oignons
1 bouquet garni
6 clous de girofle
Sel, poivre

Commencez par faire dessaler la viande une dizaine d'heures au réfrigérateur, en changeant l’eau 2 ou 3 fois en cours.

Mettez la viande salée
dans une grande cocotte avec les deux carottes coupées en gros morceaux et les deux oignons piqués des clous de girofle. Couvrez avec de l’eau froide, ajoutez le bouquet garni, poivrez mais NE SALEZ PAS (la viande est déjà bien salée !) puis mettez à chauffer. Une fois que ça bout, réduisez le feu, écumez puis laissez mijoter à feu doux à couvert pendant au moins deux heures.

Si le niveau d’eau réduit trop, ajoutez-en en cours de cuisson. Une demi-heure avant de servir, ajoutez les lentilles (sans les avoir fait tremper) en s’assurant qu’il y a assez d’eau pour bien les cuire. Ajoutez aussi les saucisses à ce moment.

Au moment de servir, retirez les oignons et le bouquet garni, puis disposez les morceaux de
viande dans un grand plat de service préalablement réchauffé, entourez des lentilles, et servez très chaud !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 janvier 2012

Clémentines rôties à la fève Tonka

On démarre la semaine avec un dessert léger, parfumé juste pour me faire pardonner les sablés chamallows smarties un peu junk food de la semaine dernière ;)
Les clémentines sont de saison. Rôties au four, nappées de leur jus mêlé de miel et de fève Tonka, cela devient un dessert d'exception bien que simple et facile à faire.
Une boule de glace en accompagnement des clémentines encore tièdes, vous tenez là une gourmandise dont vous vous souviendrez...
Bon début de semaine à vous...


INGRÉDIENTS
Pour 6 personnes

18 clémentines
150 g de miel liquide
1 fève Tonka
12 crêpes dentelle au chocolat (ou plus...)
glace vanille

Préchauffez le four à 180°C.
Pressez 6 clémentines et épluchez délicatement les autres sans détacher les quartiers.
Faites chauffer le miel dans une casserole. Ajoutez le jus des clémentines et râpez la fève Tonka dedans. Laissez bouillir 1 minute.
Rangez les clémentines dans un plat allant au four et versez le jus de clémentines au miel dessus.
Enfournez pour 30 à 40 minutes en arrosant les clémentines régulièrement et en les retournant à mi-cuisson.
Sortez les clémentines du four et répartissez les dans des assiettes, avec leur jus.
Au dernier moment, écrasez les crêpez dentelle et émiettez-les sur les clémentines.
Ajoutez une boule de glace à la vanille.
C'est prêt...





Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 20 janvier 2012

Sablés chamallows smarties

Oui, je sais ce que vous allez me dire, c'est pas un peu exagéré tout ça ? Déjà la crème de marron, puis maintenant les bonbons ! Ça va s'arrêter où cette histoire ? C'est pas toi qui disait l'autre jour ne pas aimer les recettes avec des bonbons ? T'as changé d'avis, ton blog est victime de piratage ou c'est tout ce sucre qui t'est monté à la tête ?
Alors là, chère lectrice (cher lecteur aussi), je te répondrais que je fais ce que je veux, que j'ai commencé une recette issue du livre de la collection les 30 recettes cultes sur les Chamallows, que j'ai pas mal modifiée, et que j'ai tout simplement été attaquée par une horde de Smarties qui voulaient s'y coller.
Je suis faible... j'ai laissé faire...
Et toi, ça ne t'arrive jamais de craquer ?
Bon week-end gourmand !



INGRÉDIENTS
5 Chamallows
140 g de farine
125 g de beurre doux à température
40 g de sucre en poudre
1 œuf
2 cuillerées à soupe de lait
2 tubes de Smarties

Mettez les Chamallows à fondre avec le lait dans une casserole, à feu doux. Mélangez puis réservez.
Battez le beurre avec le sucre puis ajoutez l'oeuf et enfin incorporez les Chamallows fondus.
Mélangez avec la farine puis laissez la pâte reposer une heure minimum au réfrigérateur.
Préchauffez le four à 170°C.
Étalez la pâte sur une épaisseur de 5 mm environ.
Découpez-la à l'emporte-pièce et déposez les sablés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (ou en silicone).
Déposez des Smarties sur chaque biscuit et enfournez pour 12 minutes environ.
Laissez refroidir sur une grille.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 janvier 2012

Gâteau fondant aux noix et à la crème de marrons

Encore une recette avec de la crème de marron pour célébrer ce mercredi gourmand ;)
J'avais ouvert la boite, je-ne-pouvais-évidemment-pas la laisser perdre...(si, ça se perd quand on ne la mange pas, parfaitement...)
En plus, c'est facile à faire et délicieux grâce au croquant des noix hachées qui se mêle à la crème de marrons. Je sais, ce n'est pas un dessert tout léger et éthéré mais on est en hiver, bon sang, on a besoin de se réconforter pour affronter le froid ! Et puis, si comme moi, la crème de marron dans le placard vous fait de l’œil depuis des semaines, il faut bien se décider à succomber !


INGRÉDIENTS 
240 g de cerneaux de noix
65 g de sucre glace
60 g de sucre blanc
100 g de beurre mou + 10 g pour le moule
140 g de blancs d’œufs
220 g de crème de marron
1 pincée de sel

Préchauffez le four à 180°C.
Broyez les cerneaux de noix avec le sucre glace dans la cuve d'un robot pour obtenir une poudre grossière.
Mélangez le beurre très mou avec la poudre de noix.
Montez les blancs en œufs en neige bien ferme avec une pincée de sel.
Versez le sucre en poudre et continuez à battre les blancs.
Incorporez-les au mélange de noix. 
Beurrez le moule et versez la moitié de la préparation. Répartissez la crème de marrons à la cuillère sur l'ensemble de la surface.
Versez le reste de la préparation dessus et lissez la surface.
Enfournez le gâteau pour 30 à 35 minutes.
Laissez refroidir le gâteau avant de démouler.

 Source : Magazine Saveurs
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 janvier 2012

Cake aux marrons glacés

J'ai déjà écrit dans ces pages à quel point j'adore les marrons glacés. Je les aime tellement que j'en avais acheté une quantité industrielle pour les fêtes et que je n'ai même pas tout dévoré ! Ils ont une durée de vie limitée, ensuite ils se dessèchent et ne sont plus agréables à manger. 
Cette recette de cake est une façon différente de les utiliser et de les apprécier. La texture est moelleuse parfumée à la crème de marrons et au Cointreau (si vous ne connaissez pas, il s'agit d'une liqueur à base d'écorces d'oranges douces et amères bien parfumée et vraiment délicieuse). 
Bref, tout cela nous donne un cake bien gourmand à déguster.
Je vous souhaite un bon début de semaine ! 


INGRÉDIENTS :
150 g de farine
160 g de sucre
4 g de levure chimique
10 cl d'huile
1 cuillerée à soupe de crème de marrons
200 g de marrons glacés
2 cuillerées à soupe de Cointreau
2 oeufs

Préchauffez le four à 180°C.
Émiettez les marrons glacés dans un petit bol et versez le Cointreau. Laissez mariner une quinzaine de minutes.
Mélangez les oeufs et le sucre et fouettez jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajoutez ensuite la farine et la levure, mélangez bien.
Incorporez la crème de marrons puis, petit à petit, l'huile.
Roulez les morceaux de marrons glacés dans la farine (pour qu'ils ne tombent pas au fond du cake) puis versez-les délicatement dans la pâte.
Versez la pâte dans un moule beurré et fariné puis enfournez pour 45 minutes (vérifiez la cuisson à l'aide d'un couteau).

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 13 janvier 2012

Classiques d'hiver : Le Pot au feu

Même si cette année l'hiver n'est pas très rigoureux - à Paris du moins - les plats chauds et revigorants sous toujours bien agréables à déguster en cette saison.
Les légumes se mêlent à la viande en accord parfait. J'ai utilisé ici du paleron, de la macreuse et de la queue de boeuf (à la suggestion de mon boucher) qui est un morceau fondant et goûteux. Profitez-en pour lui demander conseil (au vôtre pas au mien ;) car il y a de nombreuses possibilités :  l’idée est de mélanger morceaux maigres et gras : gite-gite, paleron, plat de côtes, jarret, macreuse, joue de bœuf, tendron, queue, collier. Vous pouvez prévoir une bonne quantité de viande, les restes réchauffés sont délicieux !

Bon week-end gourmand...!



INGRÉDIENTS :
2 kg de bœuf à pot-au-feu
1 oignon
2 branches de céleri
6 os à moelle
6 carottes
6 poireaux
6 navets
6 pommes de terre
1 feuille de laurier
2 clous de girofle

moutarde, cornichons, gros sel
Sel, poivre

Mettez les viandes dans une très grande cocotte et couvrir d’eau froide. Portez à ébullition et écumer à la surface jusqu’à ce que l’écume cesse de se former. Ajoutez alors l’oignon piqué des clous de girofle, les branches de céleri, la feuille de laurier et une cuillère à thé comble de gros sel. Poivrez. 

Faites réduire le feu, couvrir et pour laisser mijoter à feu doux pendant 1 heure 30.

Pendant que ça mijote, préparez les légumes. Pelez les navets, enlevez le
feuillage des poireaux, lavez-
les et attachez-les solidement en fagot de 3. Brossez les pommes de terre sous le robinet d’eau froide pour enlever la terre mais garder la pelure.

Ajoutez graduellement les ingrédients pour s'assurer qu'ils cuisent juste à point : quarante minutes avant de servir, ajoutez les navets. Trente minutes avant de servir, ajoutez les pommes de terre. Vingt minutes avant de servir, ajoutez les poireaux. Quinze minutes avant de servir, ajoutez les os à moelle que vous aurez ficelés avec de la ficelle de boucher.

Au moment de servir, retirez les viandes pour les disposer sur un grand plat de service
réchauffé. Disposez les légumes dans un second plat de service. Mettez le bouillon dans
un grand plat. Prévoyez sur la table moutarde, cornichons et gros sel. Servez à chacun des
convives dans une assiette creuse un peu de chacune des trois viandes avec navet, carotte,
poireaux, et ajoutez une bonne louche de bouillon. Pour les gourmands, ajoutez bien sûr un os à moelle.


Un bon plat servi fumant !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 11 janvier 2012

Pop-corn surprise

Ma fille m'offert à Noël deux petits livres de la collection "les 30 recettes culte" : celui consacré aux chamallows et l'autre aux carambars, les bonbecs au caramel de mon enfance. 
Si vous avez fait un tour sur la page "inspirations" de ce blog, vous savez peut-être que ma grand-mère tenait une pâtisserie et vendait des bonbons. Autant vous dire que durant mon enfance, j'ai englouti quelques kilos de gélifiés en tout genre ! 
Et pourtant... je n'apprécie pas particulièrement la vogue des recettes à base de ces bonbons. Je trouve qu'elles ajoutent "du gras au gras"... 
Mais nous avons une petite machine à pop-corn (qui nous dispense d'utiliser de l'huile), alors j'ai quand même eu envie de tester celle-ci et de parsemer mon pop-corn de chocolat, cacahuètes, noisettes et petits morceaux de chamallows en modifiant légèrement la recette du livre.
C'était délicieux ! Bon mercredi gourmand...


INGRÉDIENTS:
10 chamallows
150 g de chocolat noir
150 g de maïs à pop-corn
30 g de cacahuètes
30 g de noisettes mondées
huile de tournesol

Faites fondre le chocolat au bain-marie.
Pendant ce temps, hachez les cacahuètes et le noisettes et faites-les torréfier en les passant quelques minutes dans une poêle. 
Coupez les chamallows en petits morceaux (ce n'est pas facile, ça colle). Vous pouvez passer votre couteau dans l'eau chaude pour vous faciliter la tâche.
Dans une casserole, mettez le maïs à pop-corn avec 3 cuillerées à soupe d'huile. Couvrez et faites chauffer quelques minutes, jusqu'à ce que tous les grains aient éclatés (gardez bien le couvercle sur la casserole pour éviter qu'ils ne sautent et vous brûlent).
Versez le pop-corn dans un grand bol avec le chocolat fondu, les noisettes et les morceaux de chamallows.
Mélangez bien. Si vous les mangez tout de suite le chocolat vous collera aux doigts mais aurez-vous la patience d'attendre :) ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 9 janvier 2012

Cupcakes des rois {ou comment ma galette s'est transformée !}

Bon, finalement je n'ai pas attaqué la galette. Je ne sais pas comment c'est arrivé mais elle s'est transformée en cupcake ! 
Ou plutôt si, je sais  : c'est une envie de fait-maison "jusqu'au bout" qui a vu germer l'idée de ce gâteau. Une couronne passée entre mes mains m'a inspiré la caissette : c'est donc la "décoration" qui a orienté mon choix ! 
De la frangipane, de la pâte à cupcake et le tour était joué ! 
J'ai préparé la frangipane à l'avance et je l'ai mise au réfrigérateur 3 heures pour qu'elle fige et soit plus facile à déposer au cœur du cupcake.
J'ai décoré les cupcakes avec de la pâte à sucre (mais cette étape est tout à fait facultative).
Vous pouvez télécharger le modèle de caissette en forme de couronne ICI. A la découpe, faites-les un peu plus larges pour être sûr qu'ils feront bien le tour du cupcake, puis ajustez-les. J'ai utilisé du papier doré de la marque Pollen, de la colle en stick, des strass autocollant et des paillettes achetés chez Rougier & Plé à Paris. 

Je vous souhaite un bon début de semaine...



INGRÉDIENTS :
Pour 14 cupcakes

Pour la pâte à cupcake :
220 g de farine
1/2 cuillerée à soupe de levure
1/2 cuillerée à café de bicarbonate de soude
1 pincée de sel
200 g de sucre
2 œufs
15 cl de lait ribot
95 g de beurre doux à température ambiante
1 fève

Pour la frangipane:
65 g de beurre doux à température ambiante
5 g de fécule de maïs
80 g de poudre d’amande
1 œuf
80 g de sucre glace
10 cl de crème fraiche
1/2 cuillerée à soupe de rhum ambré

Facultatif :
pâte à sucre ou pâte d’amande blanche
perles de sucre irisée
white decorator icing ou du fromage frais type Philadelphia additionné de sucre glace




Préparez la frangipane un peu à l’avance (2 heures par exemple) :
Dans un saladier, travaillez rapidement le beurre en pommade.
Dans un autre saladier, tamisez ensemble le sucre glace, la fécule de maïs et la poudre d’amande. Ajoutez ce mélange au beurre . Incorporez l’oeuf et mélangez à nouveau. Ajoutez le rhum puis la crème fraîche, jusqu’à ce que le tout soit bien homogène.
Couvrez de film alimentaire et réservez 2 ou 3 heures au réfrigérateur.

Préchauffez le four à 170°C.
 

Dans un saladier, tamisez ensemble la farine, la levure, le sel et le bicarbonate de soude.
Dans un autre saladier (ou le bol de votre robot), battez le beurre mou puis ajoutez le sucre et battez encore pendant 2 à 3 minutes, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajoutez ensuite les œufs, un à la fois en mélangeant bien à chaque fois.
Ajoutez ensuite la farine en 3 fois, en alternant avec le lait ribot.
Quand la pâte est prête, versez l’équivalent d’une cuillère à soupe dans chaque caissette en papier puis une cuillerée à soupe de frangipane (qui, après son passage au réfrigérateur, s’est figée) et recouvrez enfin avec de la pâte à cupcake. N’oubliez pas de glisser votre fève dans un des cupcakes !
Enfournez pour 30 minutes.
Laissez refroidir sur une grille.


A ce stade, les cupcakes sont prêts. Si vous souhaitez les décorer, vous pouvez utiliser de la pâte à sucre ou de la pâte d’amande.
Etalez la pâte à sucre à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Découpez des cercles de pâte.
Sur chaque cupcake, étalez une fine couche de White icing decorator puis faites adhérer un rond de pâte à sucre. A l’aide d’un couteau, tracez des lignes pour donner un petit effet matelassé. Déposez une perle de sucre à chaque «croisement».
Placez vos cupcakes dans les petites caissettes maison...



Cette recette participe au concours organisé chez Laura de delices cookie's sur le thème de la galette revisitée...


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 6 janvier 2012

Chapon farci aux légumes racines et sirop d'érable

Pour en finir définitivement avec les agapes de fin d'année, je publie aujourd'hui la recette qui nous a régalé pour le déjeuner du 1er janvier : un chapon aux légumes racines et sirop d'érable cuisiné par M. Turbigo himself (après une dinde aux canneberges pour Noël...).
Des légumes différents de l'ordinaire : carottes "anciennes", violette, jaune, blanches, panais, navets, etc. adoucis par le sirop d'érable, et un chapon farci et très parfumé : un vrai délice !

Je vous souhaite un très bon week-end. 
Je crois que je vais aller attaquer une galette des rois... ;)


INGRÉDIENTS
Pour 8 personnes :

1 chapon de 4 kg
huile, sel, poivre

Pour la farce :
100 g de lard fumé
100 g de pain de campagne rassis
le foie du chapon + un foie de volaille
2 échalotes
3 branches de persil plat
5 cl de porto
10 cl de lait
sel, poivre

Pour la garniture :
1 assortiment de carottes (anciennes, colorées, «normales»)
1 botte de navets
500 g de panais
50 cl de bouillon de poule
15 cl de sirop d’érable
20 g de beurre
sel, poivre

Commencez par préparer la farce.
Trempez le pain dans le lait.
Si les foies n’ont pas été préparés par votre boucher, retirez les nerfs.
Coupez grossièrement le lard, la poitrine et les échalotes. Passez le tout au mixer.
Assaisonnez, ajoutez le porto ainsi que le persil plat haché au couteau.
Remplissez la dinde avec la farce puis refermez-la en passant une ficelle autour des cuisses et du croupion.
Assaisonnez la dinde et badigeonnez-la d’huile. Posez-la sur le flanc et enfournez à 180°C pendant environ 3 heures.
Arrosez régulièrement la dinde avec le jus de cuisson.
Retournez-la toutes les 30 minutes tout en continuant à l’arroser.
Préparez les légumes pendant la cuisson de la dinde. Épluchez-les et coupez-les en 2 ou 4 selon leur grosseur.
Faites chauffer le beurre dans une cocotte et faites-y revenir tous les légumes.
Assaisonnez puis ajoutez la moitié du sirop d’érable et du bouillon de poule. Laissez cuire jusqu’à absorption complète du liquide, en remuant de temps en temps. Ajoutez au fur et à mesure un peu de bouillon pour bien contrôler la cuisson.
Lorsque les légumes sont encore légèrement al dente, retirez-les du feu et réservez.
Vérifiez la cuisson de la dinde en piquant une cuisse. Le jus ne doit être ni rosé ni sanguinolent. Couvrez-la avec un papier aluminium et laissez-la reposer pendant que vous dégraissez la sauce avec une cuillère.
Au moment de passer à table, ajoutez le reste du sirop d’érable et un peu du jus de la dinde aux légumes. Repassez-les sur feu moyen pour les caraméliser légèrement.
Vérifiez la cuisson des légumes qui doivent être fondants.
Servez sans attendre. 


 source recette : magazine Saveurs
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 4 janvier 2012

Fraicheur aux litchis {Mousse et bouchées litchis gingembre}

Les fêtes sont finies mais la gourmandise est encore au rendez-vous et une grande envie de fraîcheur aussi ! Qu'à cela ne tienne, voila un duo de petits desserts aux litchis relativement léger pour une fin de repas. La recette de mousse aux litchis vient du site CuisineAZ mais je n'ai utilisé ni le citron qui masque la délicatesse du litchi à mon goût, ni l'aspartame. Je lui ai préféré du sucre glace.

Vous avez le choix entre le parfum délicat du litchi en mousse ou associé au chocolat et au gingembre. Et vous pouvez aussi ne pas faire de choix et dévorer les deux...
Après tout aujourd'hui c'est mercredi gourmand !


INGRÉDIENTS pour la mousse

3 feuilles de gélatine
50 g de litchis frais ou une boîte de litchis au sirop
2 blancs d’œufs
3 à 4 cuillerées à soupe de sucre glace
20 cl de crème liquide entière

Mettez les feuilles de gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide.
Épluchez les litchis et dénoyautez-les. Récupérez le jus.
S'ils sont en conserve, égouttez-les bien et réservez 3 cl de sirop dans une petite casserole. Mixez les litchis en très fine purée et versez la préparation dans un saladier.
Faites chauffer le sirop réservé sur feu doux jusqu’aux premiers frémissements puis retirez du feu. Essorez les feuilles de gélatine et faites-les fondre tout en fouettant dans le sirop chaud. Incorporez le sirop à la purée de litchis toujours à l'aide d'un fouet et réservez. Commencez à battre les blancs d’
œufs en neige puis ajoutez le sucre glace et continuez l’opération jusqu’à obtention d’une neige très ferme. Incorporez, ensuite, la préparation aux litchis.
Montez la crème fraîche au fouet et incorporez-la délicatement au mélange précédent.
Répartissez délicatement la mousse aux litchis par-dessus et réservez au réfrigérateur 2 heures au moins avant de servir.



INGRÉDIENTS
Pour une vingtaine de bouchées

1 boite de litchis au sirop
25 g de gingembre confit
150 g de chocolat noir

Égouttez les litchis. Séchez-les bien avec du papier absorbant.
Coupez une partie du gingembre en petits dés et enfoncez-en un dans chaque litchi.
Détaillez le reste en petits morceaux.
Plantez une pique en bois à travers chaque litchi pour pouvoir le tremper dans le chocolat et pour que le morceau de gingembre reste en place.
Mettez le chocolat à fondre au bain-marie.
Roulez un à un les litchis dans le chocolat puis déposez-les sur une feuille de papier sulfurisé et parsemez-les des petits morceaux de gingembre.
Laissez durcir durant deux heures environ.
C’est une gourmandise à déguster rapidement pour profiter pleinement des saveurs.



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 2 janvier 2012

Orangettes d'Apt

Je craque volontiers pour l'association chocolat orange et l'époque des fêtes est pour moi indissociable des marrons glacés et des orangettes.
C'est un recette un peu longue, qui se prépare sur plusieurs jours, à raison de quelques minutes par jour, mais elle est franchement très simple à réaliser.
Quelques oranges bio, de préférence à la peau bien épaisse, du sucre, de l'eau, du chocolat et vous obtenez une délicieuse friandise !
Je vous souhaite un bon début de semaine mais surtout une excellente année 2012. 
Qu'elle soit douce, riche en surprises et en gourmandises :)


INGRÉDIENTS:
Pour 1 kg d’oranges bio
500g de sucre en morceaux
150 g de chocolat noir

Se prépare à l’avance, sur plusieurs jours.

Lavez les oranges, essuyez-les et ôtez-leur la peau en incisant de haut en bas.
Si elle est très abondante, enlevez la peau blanche.
Superposez les quartiers de peau 3 par 3 et coupez-les en même temps dans la longueur en bâtonnets de 5 mm de large.
Mettez 1 litre d’eau dans la casserole. Portez-la à ébullition. Plongez-y les bâtonnets. Laissez-les bouillir 10 minutes.
Égouttez-les bien dans la passoire, refroidissez-les sous l’eau du robinet puis séchez-les avec du papier absorbant.
Chauffez à feu doux  le sucre et 15 cl d’eau dans une casserole. Quand le sucre est bien fondu, augmentez le feu.
Laissez bouillir 1 minute environ puis plongez les écorces dans le sirop. Faites cuire 4-5 minutes puis laissez refroidir jusqu’au lendemain.
Chaque jour, durant 3 à 5 jours, faites bouillir les écorces 4 à 5 minutes dans le sirop qui se concentre de plus en plus. A la fin de ce temps, sortez les écorces du sirop et rangez-les sur une grille sans qu’elles se touchent.
Laissez-les sécher environ 12h dans une endroit sec, aéré et chauffé. Elles ne doivent plus coller aux doigts.
Faites chauffer le chocolat noir au bain-marie. Dès que les carrés de chocolat sont mous à cœur, ôtez du feu.
Piquez les orangettes avec une grosse aiguille (j’ai utilisé un pique à crustacé...) et roulez-les dans le chocolat. Rangez-les au fur et à mesure sur une feuille de papier cuisson sans qu’elles se touchent.
Laissez durcir à température ambiante.
Dès que le chocolat est dur, vous pouvez ranger les orangettes dans une boite ou les dévorer :)
Gardez-les au sec et au frais mais pas au froid.


Rendez-vous sur Hellocoton !